Nous contacter
LE PARC et le CHATEAU DE JEURRE et SES MONUMENTS
Site officiel du domaine de Jeurre

Ouverture du Parc et du Chateau de Jeurre

  • 1er juin au 30 septembre 2017 JEURRE est ouvert à la visite du 1er Juin au 31 Aout et toute l'année sur demande pour les groupes de plus de 12 ...
Découvrir Ouverture du Parc et du Chateau de Jeurre

Tarifs 2017 des visites

Découvrir Tarifs 2017 des visites

Horaires Visites : Parc et Chateau

Découvrir Horaires Visites : Parc et Chateau

Le Domaine aux Six Merveilles

Découvrir Le Domaine aux Six Merveilles

LA PRESSE EN PARLE

Le parc de Jeurre abrite d'étonnants monuments

Dernier volet de notre série consacrée aux endroits insolites ou célèbres qui jalonnent la nationale 20. Aujourd'hui, nous nous arrêtons dans le parc de Jeurre à Morigny-Champigny.


Auteur : Stéphanie Auguy | Publié le 02.08.2001 journal Le Parisien


 LES MILLIERS d'automobilistes qui empruntent chaque jour la nationale 20 à hauteur d'Etampes n'ont peut-être jamais prêté attention à cette bâtisse. Située à Morigny-Champigny, la maison de style italien est construite au bord de la voie express et s'y arrêter est une entreprise périlleuse. Sur le mur, des lettres dorées indiquent discrètement le nom du domaine : Jeurre. Il s'agit en fait de la conciergerie du parc de Jeurre. 

Un domaine de 60 hectares qui abrite les quatre plus célèbres fabriques créées pour le « jardin fou » de Méréville, et aujourd'hui classées monuments historiques. Au XVIII e siècle, le marquis de Laborde, alors banquier de la cour de Louis XV, décide de réaliser à Méréville le plus beau parc de son époque. Il commande au peintre Hubert Robert plusieurs monuments. Il fait également détourner le cours de la Juine pour enrichir son domaine de cascades, d'un lac et d'îles. Une folie laissée à l'abandon en 1794, date à laquelle Laborde fut guillotiné. En 1890, le comte de Saint-Léon achète le château de Jeurre et son parc. Grand prix de Rome de sculpture, il s'intéresse aux fabriques situées sur le domaine en friche de Méréville. « En 1895, explique Louis de Saint-Léon, l'actuel propriétaire de Jeurre, le parc de Méréville a été vendu à un marchand de bois qui voulait tout raser. Mon arrière grand-père a racheté ces monuments pour les sauver. » 
Un temple coiffé d'une coupole de marbre 
Les quatre fabriques furent démontées pierre par pierre, numérotées puis amenées de Méréville jusqu'à Jeurre. Soit 25 kilomètres effectués sur l'actuelle RN 20. Au final, il aura fallu dix ans pour les transférer à Morigny. Aujourd'hui, trônent à plusieurs endroits du domaine de Jeurre la Laiterie, une colonne rostrale érigée en hommage aux deux fils de Laborde morts lors d'une expédition en mer, le cénotaphe du navigateur James Cook. A découvrir : le temple de la Piété filiale, une construction circulaire de six mètres de haut avec 18 colonnes corinthiennes coiffées d'une coupole de marbre. Ce temple est considéré comme l'un des plus beaux monuments des parcs de France. Plus tard, le comte de Saint-Léon achètera le fronton de l'aile gauche du château royal de Saint-Cloud qui appartenait au frère de Louis XIV. L'arrière-petit-fils du comte s'attache à préserver le parc et organise des visites. Chaque jour, des curieux déambulent dans les allées bordées de buis taillés pour découvrir ces oeuvres classées au pied desquels sont élevés des troupeaux de boeufs blancs. L'occasion de rappeler qu'une ferme cohabite depuis des années avec le château. Parc de Jeurre, sur la RN 20 à Morigny-Champigny. (…)